L’usage du bois et du bioéthanol pour la lutte contre les changements climatiques

cheminee_bio_ethanol_design

Le 30 juin 2015, la ville de Lyon a accueilli la mobilisation de la filière bois-énergie Rhône-Alpes dans le cadre de la gestion durable des forêts. Le bois tout comme les biocarburants que l’on retrouve dans certains véhicules, mais aussi dans la cheminée bio éthanol  sur le site : http://www.biofactory.fr/lstsscat-cheminees-bioethanol-murales-1.html sont des outils qui peuvent s’avérer très importants dans la lutte contre les changements climatiques, puisque ce sont des sources d’énergie renouvelables et qui sont produites à proximité des principales villes et régions. Le bois et les biocarburants font partie des énergies renouvelables, dans le Rhône-Alpes, mais aussi à travers le monde. Non seulement ces énergies sont moins polluantes, mais en plus leurs filières permettent de créer des emplois et apportent une dynamique dans la transition énergétique mondiale. S’agissant exclusivement de la filière bois-énergie, elle participe à développer une économie dite « bas carbone », car le bois émet 10 fois moins de gaz toxiques que les carburants ou combustibles traditionnels.

Comme les carburants utilisés dans les cheminées au bio éthanol, le bois comme combustible permet de créer des emplois sur place, principalement lors des récoltes et des transformations de matières premières. Il est donc important de se réunir de temps en temps pour expliquer et montrer aux collectivités souvent ignorantes des réalités que ce sont des ressources qui préservent l’environnement, mais qui en plus, font partie intégrante du système énergétique à venir. Tous les acteurs des différentes filières se doivent de participer à ce genre de rassemblements, que ce soient les producteurs, les exploitants, les collectivités locales, etc. Des rassemblements « à thèmes » permettent de mettre en place des valeurs communes et même de lancer des projets de développement communs comme la création d’espaces d’échanges et de travail entre les différents maillons de la chaîne.

Pour que les filières soient consolidées et promues, la filière bois-énergie devrait être unie et reconnue, ceci implique les forestiers, les installateurs, les producteurs de bois-énergie c’est-à-dire de bûches, plaquettes ou granulés, les collectivités locales, les exploitants de chauffage et les consommateurs étaient présents à cette rencontre. Cette dernière s’est achevée sur la signature d’une charte sous forte couverture médiatique. La filière cheminée bioéthanol et biocarburants se réunit aussi à des multiples occasions afin d’assurer la pérennité et le développement de ses activités. En procédant de cette manière, il est évident que des changements vont s’opérer pour préserver l’environnement et assurer un meilleur style de vie aux populations.