Quelles sont les conditions pour renégocier son prêt immobilier ?

immobilier marrakech

Il est possible pour les bénéficiaires de prêt immobilier de renégocier le taux de leurs emprunts ou de faire racheter leur crédit. L’objectif de cette action est d’obtenir un meilleur taux et donc un montant de remboursement plus intéressant. Pour que la procédure soit rentable, il faut que la différence entre le taux en cours et le nouveau taux soit au moins de 1%. Toutefois dans l’un comme dans l’autre cas, le dépôt personnel reste obligatoire. Ceux qui souhaitent vendre leur bien assez vite ne trouveront pas d’avantages à faire racheter leur crédit. En général ils n’ont pas le temps d’amortir les frais engendrés par cette opération. La première démarche quand on souhaite renégocier son prêt immobilier est de contacter sa banque afin de savoir s’il est disposé à vous faire bénéficier d’une renégociation de crédit et quelles sont ses conditions. Tenez-vous au courant des frais de dossier qui vont être engagés.

Quels sont les frais de renégociation du prêt immobilier ?

Si votre banque ne veut pas renégocier votre prêt immobilier sur le site https://lejournalimmobilier.wordpress.com/, rien ne vous empêche de vous tourner vers une banque concurrente afin que celle-ci vous rachète votre prêt. Vous pouvez vous adjoindre les services d’un courtier en crédit immobilier pour vous aider dans la recherche. Les courtiers connaissent bien la politique commerciale des différentes banques et disposent donc de toutes les astuces pour que vous obteniez un taux de financement inférieur à celui que vous aviez. Retenez qu’avant toute prise de décision, vous devez vous renseigner sur les différents frais de dossier qui sont engagés lors d’une renégociation de prêt. Un rachat de crédit par contre, conduit au règlement de différentes factures comme les frais de remboursement anticipé qu’il faut reverser à la banque du premier crédit.

De plus, de nombreuses assurances sont liées au crédit immobilier. On peut encore ajouter à tout cela des frais de courtage pour ceux qui ont fait appel à un courtier. Par contre, certains courtiers ne prennent aucuns frais si vous les sollicitez par téléphone ou par internet. Ces courtiers se contentent des frais que les banques leur reversent, ces frais s’élèvent à environ 1% du montant de l’emprunt. Par contre, les courtiers en agence font payer des honoraires à l’emprunteur, à hauteur de 950 ou 1000 euros. Au final la décision appartient au courtier, il peut demander 350 ou 400 euros, tout comme il peut demander 1 300 euros quand le dossier est complexe.